Page:Folk-lore - A Quarterly Review. Volume 22, 1911.djvu/541

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page needs to be proofread.


Reviews. 505

je me debattais depuis pres de dix ans. Je suppose que ce pro- cessus mental, bien d'autres que moi I'ont subi ou le connaissent. Pour un Tylor ou un Westermarck ou un Bastian ou un Max Miiller tel livre de theorie generale, meme de facture froide en apparence, exprime d'intenses revolutions mentales ; je crois meme que si la collection des faits pent laisser I'homme calme et serein dans son cerveau et sa chair, par contre le moindre essai de theorie, meme sur un petit point de detail, excite les fibres les plus profondes de I'etre. De la souvent I'aprete des polemiques theoriques, comme si la vie du theoricien dependait, plus ou moins selon les hommes et leur temperament, de I'admission par les confreres et le public de la theorie proposee.

L'absence de toute indication et de toute discussion des theories d'autrui dans le Golden Bough est comme contraire a la normale des sciences et des savants. Mais je ne veux pas poursuivre un argument qui appartiendrait plutot a un essai de psychologie du savant par temperament. C'est le droit absolu de M. Frazer de ne vouloir recourir qu'aux documents de premiere main, de n'entamer aucune discussion d'idees generales, de se refuser a toute polemique, et de reediter inlassablement ses propres theories inductions et hypotheses, sans jamais tenir compte des objections qu'on leur fait. Tout ceci est uniquement affaire personnelle.

Mais ce qui n'est plus personnel, c'est la question de savoir si la science y gagne ou non. Le Golden Bough est certainement un mur de fondation cimente a la romaine, c'est-a-dire pour des siecles. J'ai vu recemment en Algerie des murs romains supporter de la magonnerie byzantine, puis au dessus berbere (hammadite), puis turque, puis enfin frangaise. De meme, nous avons tous construit sur les editions successives du Golden Bough comme sur du Bastian ou du Tylor, M. Frazer ayant lui-meme construit sur du Mannhardt, du Bastian et du Robertson Smith. Mais cela ne signifie-t-il pas que notre civilisation moderne est techniquement superieure a la civilisation romaine, et que nos constructions scientifiques sont techniquement superieures a celles de nos devanciers ? Le Golden Bough s'est etendu en largeur : s'est-il eleve en hauteur, quand aucun des essais d'interpretation posterieurs ne s'y trouve, je ne dis pas adopte, ce serait sans doute trop demander, et avec trop d'outrecuidance, mais meme discute ?