Page:United States Statutes at Large Volume 50 Part 2.djvu/393

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page needs to be proofread.


MULTILATERAL-SAFETY OF LIFE AT SEA--MAY 31, 1929 LA VITESSE DES NAVIRES DOIT ETRE MODE]RE PAR TEMPS DE BRUME, &c. ARTICLE 16. Tout navire, par temps de brume, de brouillard, de bruine, de neige, ou pendant les forts grains de pluie, doit aller Aune vitesse mod6r6e, en tenant attentivement compte des circonstances et des conditions existantes. Tout navire a vapeur, en entendant, dans une direction qui lui parait 8tre sur 1'avant de son travers, le signal de brume d'un navire dont la position est incertaine, doit, autant que les circonstances du cas le comportent, stopper sa machine et ensuite naviguer avec precaution jusqu'a ce que le danger de collision soit passe. Regles de Barres et de Route. Preliminaires-Risquede Collision. Le risque de collision peut, quand les circonstances le permettent, 4tre constate par l'observation attentive du relevement au compas d'un navire qui s'approche. Si ce relevement ne change pas d'une fagon appreciable, on doit en conclure que ce risque existe. ARTICLE 17. Lorsque deux navires a voiles s'approchent l'un de l'autre, de ma- niere a faire craindre une collision, l'un d'eux doit s'ecarter de la route de l'autre comme il suit, savoir: (a.) Tout navire courant largue doit s'ecarter de la route d'un navire qui est au plus pros. (b.) Tout navire qui court au plus pres babord armures doit s'ecarter dela route d'un navire qui est au plus pros tri- bord amures. (c.) Lorsque deux navires courent largue avec le vent de bords opposes, celui qui regoit le vent de bAbord doit s'ecarter de la route de l'autre. (d.) Lorsque deux navires courent largue avec le vent du meme bord, celui qui est au vent doit s'ecarter de la route de celui qui est sous le vent. (e.) Tout navire vent arriere doit s'ecarter de la route d'un autre navire. ARTICLE 18. Lorsque deux navires marchant A la vapeur font des routes directe- ment opposees ou a peu pres opposees, de manitre A faire craindre une collision, chacun d'eux doit venir sur tribord de manibre a passer par bAbord l'un de l'autre. Cet article ne s'applique qu'aux cas oL les navires ont le cap l'un sur l'autre ou presque l'un sur l'autre, en suivant des directions oppos6es, de telle sorte que la collision soit A craindre; il ne s'applique pas A deux navires qui, s'ils continuent leurs routes respectives, se croisent surement sans se toucher. 1299