Page:Witch-Cult in Western Europe (1921).djvu/248

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page has been proofread, but needs to be validated.
248
TRIAL FOR WITCHCRAFT

Dit que les Sorciers ne peuuent faire mal le Vendredy, à cause que Dieu y auoit souffert la mort, & estoit venu au monde ledit iour.

Dit qu'il y a des Sorciers qui nourrissent des Marionettes, qui sont de petits Diableteaux en forme de Crapaux, & leur font manger de la bouillie composée de laict & de farine, & leur donnent le premier mourceau, & n'oseroient s'absenter de leur maison sans leur demander congé, & luy faut dire combien de temps ils seront absens, comme trois ou quatre iours, & si elles disent que c'est trop, ceux qui les gardent, n'osent faire leur voyage ny outre-passer leur volonté.

Et quand ils veulent aller en marchandise ou ioüer, & sçauoir s'il y fera bon, ils regardent si lesdites Marionettes sont ioyeuses, en ce cas ils vont en marchandise, ou ioüer: mais si elles sont maussades & tristes, ils ne bougent de la maison, & le plus souuent lesdites Marionettes vsent enuers eux de grandes menaces.

Interrogé ledit Neuillon par ledit Lieutenant Criminel, si à son aduis vn Iuge pourroit faire prendre lesdites Marionettes, veu que ce sont Demons familliers.

Respond qu'vn bon Iuge pourroit bien faire emporter lesdites Marionettes, d'autant qu'elles craignent fort les bons Iuges: mais qu'vn Iuge qui ne feroit pas bien la Iustice, ny gagneroit rien, & que les Sorciers peuuent ensorceller vn meschant Iuge, parce que Dieu l'a abandonné.

Dit qu'il a veu bailler au Sabbat du pain benist, & de l'encens, mais il ne sentoit bon comme celuy de l'Eglise, & que c'estoit vn des Diables nommé Orthon qui le donnoit, lorsque Tramesabot disoit la Messe, & qu'auant la commencer il iettoit de l'eau beniste qui estoit faicte de pissat, & faisoit la reverence de l'espaule, & disoit, Asperges Diaboli.

Ledit Neuillon estoit conuaincu par le procez, d'auoir empoisonné & faict mourir plusieurs personnes & bestiaux, & d'auoir faict d'autres maux.

 

Gentil ou Gentiè le Clerc dit, que sa mère le presenta (dit-on) en l'aage de trois ans au Sabbat, à vn bouc, qu'on appelloit l'Aspic. Dit qu'il fut baptisé au Sabbat, au Carroir d'Oliuet, auec quatorze ou quinze autres, & que Ieanne Geraut porta du Chresme qui estoit jaune dans vn pot, & que ledit Neuillon ietta de la semence dans ledit pot, & vn nommé Semelle, & broüilloient cela auec vne petite cuilliere de bois, & puis leur en mirent à tous sur la teste.

Il vit marquer plusieurs personnes, mais les femmes principalement entre les tetins.

Qu'on baille à baiser la paix comme à l'Eglise, & que cela semble vne tuille, & qu'on y baille vn denier ou vn double allant à l'offrande, l'eau beniste est iaune comme du pissat d'asne, & qu'apres qu'on la iettée on dit la Messe, & que c'est le Diable qui la dit, qu'il a vne Chasuble qui a vne croix: mais qu'elle n'a que trois barres: & tourne le dos à l'Autel quand il veut leuer l'Hostie & le Calice, qui sont noirs, & marmote dans vn liure, duquel la couuerture est toute veluë comme d'vne peau de loup, auec des feuillets blancs & rouges, d'autres noirs.