Page:Folk-lore - A Quarterly Review. Volume 22, 1911.djvu/125

From Wikisource
Jump to navigation Jump to search
This page needs to be proofread.


Correspondence. 99

civilises il n'y a que trois ou quatre de ces societes speciales enchevetrees,— pour comprendre I'existence des croisements et des interferences dont je viens de parler. Chez nous, un meme individu sera citoyen, catholique, Auvergnat, docteur en droit, lieutenant de reserve, socialiste-unifie, directeur d'un journal, membre d'une societe de temperance et d'une societe de numismatique, etc., etc., et appartiendra ainsi a plusieurs groupe- ments plus ou moins vastes ou etroits, n'ayant les uns avec les autres que des points de contact occasionnels ; en outre le fait qu'il appartient a une certaine famille et a una certaine generation (classe d'age) le met vis-a-vis d'autres personnes dans une situation de classement differente des systemes enumeres ci-dessus (qui sent a base : nationale, regionale, intellectuelle, professionnelle, poli- tique, etc.). En chacun de nous viennent ainsi se croiser differents systemes de classement, mais pour la theorie, ces contacts et ces croisements n'ont pas le sens d'un lien de causalite. De meme, ce n'est pas une raison parcequ'on voit par endroits le systeme classificatoire et le systeme totemique se croiser qu'il faut les lier theoriquement Fun a I'autre.

Quand on a dit du totemisme que c'est un systeme particulier de classement, ou une forme particuliere de societe speciale a I'interieur des societes generales, il reste a montrer en quoi ce systeme et cette forme de societe se differencient des autres. A plusieurs reprises, dans le cours de sa vaste enquete, M. Frazer s'est heurte a cette difficulte, qui preoccupe tous les ethnographes. Ayant a examiner les fetiches hereditaires du Dahomey, il constate, — "these instances and others of the same sort (Gold Coast, etc.) should warn us of the danger of hastily assuming that the hereditary worship of certain sacred animals in particular districts is identical with totemism," (vol. ii., p- 575) ; de meme a propos des habitants de la Cote des Esclaves et du Delta du Niger, M. Frazer dit, (vol. ii., p. 587), — " in the absence of the proof of the contrary, it is better to treat as distinct on the one hand the worship paid to a species of animals by all the inhabitants of a district, and on the other hand the respect shewn for their totemic animal by all the members of a totem clan ; in both cases we see a community bound together by a common reveience for a species of animals ; but whereas in the former case the community is a local group, in the latter it is a kin."